Galgos : Les députés européens demandent des compte à l’Espagne

Article paru sur « PUBLICO ES »
signé par Antonio Gonzalez, de Madrid dans la rubrique « ma vie de chien »
en date du 5 octobre 2011

Le Parlement Européen a demandé, dans un courrier  à M, Zapatero, que le cadre de la législation concernant les animaux soit plus sévère, afin de réduire les cas de maltraitance.

La cruauté exercée envers les Galgos en diverses régions d’Espagne préoccupe énormément les européens, C’est du moins la teneur d’un courrier  envoyé  par plusieurs députés européens, notamment  le Président du Bien être animal  des députés Européens, Monsieur Carl Schlyter , lettre expédiée  au Président du Gouvernement Espagnol, Jose Luis Rodriguez Zapatero, qui exprime leur préoccupation face à la « cruauté exercée envers les Galgos »  en Espagne,

« Les citoyens ainsi que plusieurs organismes, nous ont informé des cas de maltraitance et de cruauté, Les Galgos sont sauvagement frappés, brûlés vifs ou à l’acide, jetés dans des puits , attachés dans des caves et laissés à l’abandon jusqu’à leur mort, pendus ou torturés de diverses manières », écrivent dans leur missive Schlyter ainsi que d’autres députés, tels Kartika Tamara Liotard et Raül Romeva.

Dans ce courrier, ils estiment que , bien que l’Espagne ait considérablement amélioré la loi sur la protection animale, et que la maltraitance puisse être motif de poursuites judiciaires, selon l’article 337 du Code Pénal, peu de cas de cruautés finissent devant le Tribunal, même lorsque le Service de Protection de la Nature de la Guardia Civail se porte partie civile.

La lettre, qui peut être directement consultée sur le site El Guadiana y la Trailla,  blog spécialisé dans la défense des Galgos, rappelle à Monsieur Zapatero, que, selon  le Traité de Lisbonne, les états doivent s’efforcer de garantir le bien être des animaux, qui doivent être considérés comme des « êtres sensibles », Ils demandent donc à l’Espagne de renforcer les lois sur la protection animale et de mettre fin à ces actes de cruauté.

« Bien que les traditions  culturelles doivent être respectées, elles ne constituent pas une excuse pour ce genre d’atrocités commises sur des êtres vivants », Et ils attendent  une réponse rapide de  Monsieur Zapatero.

Il se trouve que l’un des articles de la législation est précisément le vote de la Loi sur la Protection Animale, A l’origine de cette loi un accord en date du 30 septembre 2009 émis par la Commission  de l’Environnement,  Agriculture et Pêche, du Congrès des Députés, à la demande du député  Joan Herrera. (Iniciativa per Catalunya Verds).

L’objectif était alors « d’avancer dans le bien être animal », au niveau du principe, les communautés autonomes bénéficiant d’un large transfert de compétences. De toute façon, le fait d’avoir anticipé les élections met un bémol aux espérances de voir ce projet de loi adopté prochainement.

Publié dans Actualités | 2 commentaires

2 commentaires sur « Galgos : Les députés européens demandent des compte à l’Espagne »

  1. Polloni a écrit :

    Et avec la crise, cela ne doit pas s’arranger !

  2. Danielle a écrit :

    En respectant les animaux et les lois, vous mériterez enfin le statut d’humain.
    Aucune excuse de ma part pour tous ces actes odieux.