Courir pour sa vie

Voici un rapport, commandité par Lévriers en Détresse, présentant l’industrie des courses de lévriers aujourd’hui, réalisé par Jennifer Dodgson : Courir pour sa vie (format .pdf – 2Mo)

Publié dans Actualités | 5 commentaires

5 commentaires sur « Courir pour sa vie »

  1. Mirabelle Martin a écrit :

    Excellent !

  2. Jean-Charles a écrit :

    Après la lecture de cet incroyable rapport sur les coulisses sordides de l’industrie des courses, il ne sera plus toléré de lire ou bien d’entendre, que SEULS les lévriers en Espagne sont victimes d’actes de cruauté ou de sévices en tout genre.
    J’espère sincèrement que ce document, mis à disposition du grand public, permettra enfin de mettre un terme à cet autisme par rapport à la situation tragique des greyhounds.

  3. Michèle Magdane a écrit :

    Il faut clamer l’importance de ce rapport autour de vous, et renvoyer vos connaissances à sa lecture ici même, sur ce site.
    Il est fondamental pour nous tous d’en memoriser les informations pour « faire savoir » ces verités incontestables et d’une cruauté inouïe.

    La partie historique est trés interessante pour comprendre comment sont nées les courses, mais c’est surtout la description de ce qu’est la vie des greyhounds de course aujourd’hui, qui s’imprimera à jamais dans votre esprit, et vous pourrez « faire savoir ».

    C’est un document capital pour la cause que nous defendons…

  4. Marion a écrit :

    Un rapport complet et qui donne un aperçu saisissant du sort des greyhounds d’hier et d’aujourd’hui. Du beau boulot, à diffuser!

  5. Sandrine a écrit :

    Ce rapport est très objectif. Les gens (dont moi même) n’ont pas connaissance de cela. On connait un peu plus le sort réservé aux Galgos et Podencos. C’est bien il faut que ça bouge aussi là bas. Cela ne veut pas dire qu’on doit oublier les autres. Pour cela il faut être informé. Il y a des animaux martyrs dans le monde entier.
    Ce rapport m’a vraiment secoué. Ces pays là si proches de nous font ça ? Quelle honte. Tout ça encore pour le fric.
    Bref, je soutiens LED dans ses projets et je remercie Jean-Charles de m’avoir alerté de ces horreurs si proches de nous.
    Cela ne veut pas dire que je vais oublier les espagnols (j’en ai une tite mignonne à la maison !!), ni les autres (les créoles, les russes etc). Mais je de la place dans mon coeur pour tous.