Notre but

Les lévriers ne sont pas des chiens comme les autres ! Peut-être vous l’êtes vous dit en voyant passer un de ces chiens au port altier et à la démarche gracieuse, comme tout le monde vous vous êtes dit : « ça, ça court vite ! ». Vous, vous ne pensiez pas à mal, mais ceux qui ont vu quel bénéfice ils pourraient tirer de cette faculté, eux ont pensé à mal.

kensington parka canada goose navy, Canada Goose sale, canada goose sale, Canada Goose jackets, outlet canada goose, Canada Goose Black Friday,canada goose outlet 90291 map of the united., Canada Goose sale, Canada Goose Parkas, Cheap Canada Goose, cheap Canada Goose, Canada Goose Jackets

Aujourd’hui ces chiens, qui dans certains états américains ne sont plus reconnus comme tel, sont exploités de façon « industrielle » et pour cela, on les a « désanimalisés ». On les a classés moralement, et dans certains pays juridiquement, comme des animaux de « rapport ».

Autrement dit comme un animal envers qui nous n’avons pas de remords à avoir quant à son utilisation et à ses conditions de vie. Ainsi en Espagne il est devenu un « outil » de chasse que l’on jette après usage, voire même parfois avant : lorsqu’il ne montre pas de prédispositions à l’utilisation que l’on veut en faire. Et dans de nombreux autres pays, il est devenu une « machine à courir », ou plutôt devrions nous dire une machine à faire gagner des sous.

Et si, dans ce cas là, la vie est un peu moins rude que dans un chenil espagnol, les conditions, restent spartiates ; cela reste de l’incarcération continuelle, avec en point de mire une euthanasie programmée dès que les résultats ne sont plus rentables. C’est ainsi que 100 000 à 130 000 lévriers sont éliminés chaque année, dont environ 30 000 en Europe, (principalement dans les îles britanniques où les courses de lévriers rapportent plus au fisc anglais que les matchs de football). Alors, si tout cela vous révolte, aidez-nous à faire en sorte que ces animaux doux, paisibles, et attachants au point que chacune de nos familles d’accueil finit par devenir famille adoptante, redeviennent tout simplement des chiens comme les autres.

Ce sont des compagnons fidèles et dévoués qui ne demandent qu’à vivre à nos cotés avec comme seule utilité d’être de formidables pourvoyeurs d’amour.

Commentaires fermés sur Notre but